Comment augmenter la durée de vie de sa vitre

Selon la fréquence d’utilisation de votre appareil de chauffage, votre vitre va s’encrasser, noircire et perdre de sa transparence. Il est recommandé de nettoyer régulièrement sa vitre d'insert, pour limiter l’apparition de taches tenaces qui seront difficile à faire partir.

Pour éviter d’encrasser sa vitre et de devoir trop souvent la nettoyer ou de remplacer votre vitre, il est recommandé de limiter son émission de fumée. Pour cela, il faut bien contrôler sa combustion, avoir recours à une bonne technique d’allumage et utiliser un bois adapté à votre appareil de chauffage.

La technique d’allumage Top Down

Cette technique d’allumage par le haut du foyer présente de nombreux avantages :

  • une prise de flamme facile et rapide du foyer

  • générer moins de fumée et moins d’émission de particules

  • un meilleur rendement

  • une économie sur la quantité de bois consommée

  • une émission de chaleur immédiate

  • un niveau de pollution faible

En diminuant largement vos émissions de fumée, cette méthode permet de préserver votre vitre des apparitions de taches noirs.  


Pour allumer votre feu avec la technique du « top down » :

  • laisser un lit de cendre de 2 à 3 cm dans le fond du foyer permet de mieux démarrer votre feu et de maintenir plus longtemps les braises

  • classer son bois en au moins 3 catégories : grosses bûches, bûches moyennes et petit bois

  • placer les plus grosses bûches sur la base du foyer, les bûches moyennes viennent au dessus perpendiculairement, puis répartir le petit bois de la même manière (encore perpendiculairement) sur les les bûches moyennes

  • placer un allume feu écologique sur le dessus et allumer

  • fermer la porte de votre appareil de chauffage, en laissant l’arrivée d’air ouverte

Le petit bois s’enflamme et créé du tirage dans votre conduit. Votre flamme va petit à petit descendre pour allumer l’intégralité du bois jusqu’au sol du foyer.


Bien choisir son bois de chauffage

L’utilisation d’un bois de bonne qualité, vous permettra d’améliorer le rendement de votre appareil de chauffage, mais aussi de le préserver. Un bois sec, au taux d’humidité inférieur à 20% est recommandé, pour ne pas encrasser votre verre d’insert et votre conduit.

Obtenir un bois suffisamment sec demande entre 18 mois et 3 ans de séchage. Préférez les types de bois durs (chêne, bouleau, frêne, hêtre…) et évitez les résineux, qui auront tendance à obstruer vos conduits et noircir votre vitre d’insert.

Enfin, pensez à fendre votre bois, pour augmenter sa surface d’évaporation et donc lui permettre de sécher plus rapidement.

> Lisez également notre guide sur l'entretien des vitres néocéram

Nos engagements